Cardiff porte plainte contre un individu X au FC Nantes pour la mort d’Emiliano Sala


« Arrière

L’Équipe rapporte que Cardiff City a intenté une action en justice ce soir en France auprès du procureur de Nantes contre un individu anonyme du FC Nantes, présumé être le propriétaire et président du club Waldemar Kita.

Une nouvelle plainte judiciaire dans un réseau juridique déjà compliqué de réclamations et de demandes reconventionnelles, alors que Cardiff City continue de refuser de payer les frais de transfert de 17 millions d’euros dus au FC Nantes dans le cadre du transfert de l’attaquant tragiquement décédé Emiliano Sala.

Comme indiqué dans L’Équipe Déjà en novembre dernier, le cabinet d’avocats parisien Dupond-Moretti Vey représente le club de championnat en France et c’est lui qui a déposé cette plainte ce soir.

La plainte écrite décrit « Une série d’éléments troublants », selon M. Antoine Vey, concernant les paiements effectués au cours de la négociation ainsi que l’organisation du vol mortel effectué par l’attaquant argentin et le pilote David Ibbotson. Cardiff City pointe notamment du doigt le rôle et la responsabilité de l’intermédiaire Willie McKay, dont le fils Mark avait acquis le mandat du FC Nantes pour vendre Sala.

«Il semblerait que les intermédiaires, d’abord et avant tout Willie McKay, aient été activement impliqués à toutes les étapes du transfert d’Emiliano Sala, malgré le fait qu’ils n’avaient pas de licence d’agent. Le FC Nantes et ses représentants ont été complices de cette infraction en entretenant délibérément des relations avec des intermédiaires qu’ils savaient impliqués illégalement » Ajoute M. Vey.

M. Vey soupçonne également « L’existence de commissions cachées et de sous-commissions payées à différentes parties. »

Enfin, Vey et son équipe se penchent sur un homicide involontaire de la part du FC Nantes: « S’il apparaît que les représentants du FC Nantes ont été non seulement informés du vol mais aussi du fait que Willie McKay a affrété des vols sans autorisation, ils pourraient être accusés d’homicide involontaire coupable et complices de ce crime. »

La ville de Cardiff n’a montré aucune sensibilité, avec l’anniversaire de la mort d’Emiliano Sala la semaine dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *