L’école de football de Nantes organisera un bingo pour obtenir des ressources


La pandémie COVID-19 a durement frappé l’économie des écoles d’entraînement de football et d’autres disciplines.

Face à cette situation, nombreux sont ceux qui traversent une période difficile et plusieurs ont déjà commencé à chercher un moyen d’obtenir des ressources.

L’une de ces écoles est celle de Nantes, à Floridablanca, une équipe dans laquelle environ 160 enfants jouent et qui a organisé un bingo pour obtenir des bénéfices et continuer à payer les techniciens, qui forment les enfants via des plateformes virtuelles.

«L’idée est de récupérer une économie que nous avions. Nous travaillions sur des plates-formes. Sur les 100% de parents que nous avions, entre 30 et 40% seulement ont pu continuer à payer, en raison de la pandémie. Avec cela, il ne suffit pas de couvrir le paiement des entraîneurs », a déclaré Víctor Hugo González, président et fondateur de l’école de formation de football de Nantes.

Demander de l’aide

Il y a cinq coachs qui font partie de Nantes, qui attendent le soutien de la famille sportive, pour que les quelque 160 enfants puissent continuer à s’entraîner.

«L’avantage est pour l’école, qui compte environ 160 enfants. Ils ont travaillé, qu’ils puissent payer ou non. Ayant les entraîneurs, nous pouvons continuer les séances d’entraînement, pendant que nous retournons sur les courts », a ajouté González.

Le manager nantais s’est inquiété de la situation et a déclaré que désormais «ce qui est inquiétant, c’est qu’ils croient que depuis la levée de la quarantaine, tout le monde va sortir sur le terrain, mais ce n’est pas comme ça. Nous (les techniciens) devons attendre un décret, au niveau local, pour voir ce que disent le gouverneur (de Santander) et les maires par rapport à notre travail, comment le retour peut être, les protocoles, avec combien d’enfants ».

Lisez aussi. Les clubs et les entraîneurs font face aux pires moments

Il y a de l’oubli

« Les écoles de formation de football ont toujours été oubliées », a déclaré González, qui depuis 22 ans que son école n’a eu aucun soutien.

Face à cette situation, González a lancé un appel à toutes les parties intéressées pour qu’elles communiquent et participent ainsi au bingo, qui se jouera dimanche prochain, 30 août, à 3 heures de l’après-midi, via une plateforme virtuelle.

Les personnes intéressées par l’acquisition d’une carte de bingo peuvent contacter le numéro de portable 3108527432.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *