Manchester City bat Wolverhampton 3-1 en Premier – Football International – Sports



Manchester City Il a idéalement lancé son opération pour reconquérir le titre en s’imposant ce lundi à Wolverhampton (3-1), lors de la deuxième journée de Premier League, alors qu’il s’agissait de son premier match de championnat.

Après avoir atteint les quarts de finale de la Ligue des champions, City avait réussi à faire reporter son match de la journée contre Aston Villa et à s’offrir une première victoire. Loin de Liverpool la saison dernière, 18 points malgré leur deuxième place, les Citizens avaient perdu deux fois contre les Wolves cette saison-là, dont une défaite de 3-2 sur la route après avoir mené 2-0 après 50 minutes de jeu.

(Cela peut vous intéresser: les horaires de l’équipe nationale colombienne au départ de la rencontre)

Cette victoire a permis à City d’être le premier club anglais à remporter son premier match de la saison pendant dix années consécutives. Avec sa signature en défense, le Néerlandais Nathan Ake, parti aux côtés de John Stones dans l’axe central, au détriment du Français Aymeric Laporte, qui avait été testé positif à Covid il y a deux semaines, City a montré une pression très efficace.

Les hommes de Pep Guardiola ont pris les devants grâce au Belge Kevin de Bruyne, qui a converti un penalty commis sur lui-même (minute 20, 0-1).

Le deuxième but était l’œuvre du jeune Phil Foden (20 ans), appelé à être le remplaçant de l’Espagnol David Silva dans l’attaque de son équipe, après un centre de Raheem Sterling (minute 32, 0-2). Wolverhampton, dont le passage de la contre-attaque au jeu de possession, aimé par leur entraîneur est La saison prendra un peu de temps à payer, il était maladroit, incapable d’envoyer un tir entre les trois bâtons en 78 minutes.

Bien que dans sa première tentative, une tête du Mexicain Raúl Jiménez, après un centre du petit ailier portugais (1,65 m) Daniel Podence, signifiait le seul but des Wolves (minute 78, 1-2). Mais les locaux peuvent regretter les occasions manquées de Podence à deux reprises (54, 59), également du Portugais Ruben Neves (56) et Jiménez, qui s’est trompé après un centre de l’Espagnol Adama Traoré (60).

Le but du Brésilien Gabriel Jesus en prolongation a augmenté le score à la fin (minute 90 + 5, 1-3). « Nous n’avons pas pu courir beaucoup parce que nous sommes fatigués, mais en général nous avons fait un bon match. Parfois, nous avons besoin de plus de temps pour être en forme, mais c’était un bon début », a résumé l’entraîneur du
Ville, Pep Guardiola.

(Lire aussi: Barranquilla demande une autorisation pour les fans en Colombie contre le Venezuela)

Lors du premier match de lundi, Sheffield United, qui restait avec dix dès la 12e minute, en raison d’une expulsion de l’Irlandais John Egan, et qui a raté un penalty à la 36e, a subi une deuxième défaite consécutive ce début de saison, cette fois contre Aston Villa (1-0), avec un but d’Ezri Konsa Ngoyo (63e).

La Premier League a atteint un nouveau record pour le plus grand nombre de buts marqués dans un match, le but final de Gabriel Jesus pour City étant de 44 à la date. Après 39 buts marqués entre samedi et dimanche, les cinq de ce lundi ont permis de surpasser la marque précédente de 43. Depuis la nouvelle ère des 20 équipes en Premier League, le record était de 43 buts marqués dans un match opposant la 5 et 6 février 2011.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *