Mondragón est heureux de revenir jouer dans son pays


Mondragón est heureux d’être de retour pour jouer à domicile.

Le joueur de Veracruz Manuel López Mondragón est de retour sur les terrains de football, une situation qui le rend heureux car son retour se fait avec une équipe du port et dans la naissante Ligue mexicaine de football (LBM).

« La Piraña » a fait ses débuts en Première Division ou Liga MX, avec les Red Sharks de Veracruz, mais a également joué à Puebla et aux Gallos Blancos de Querétaro.

De plus, dans la Primera A ou l’Ascenso MX, avant l’Expansión League, il a joué avec les mêmes requins, ainsi que les Lobos BUAP, Correcaminos et Venados de Mérida.

Depuis la semaine dernière, il s’entraîne avec l’équipe de l’Atlético Veracruz qui participera à la Ligue mexicaine de football (LBM), une équipe dirigée par Lucas Ayala et Walter Jiménez (assistant). Qui d’ailleurs étaient partenaires en tant qu’acteurs de ce port.

Mondragon a posté sur ses réseaux sociaux qu’il était heureux de rejouer après quelques blessures qui l’ont empêché de continuer.

« Heureux de revenir jouer dans mon pays et avec mon pays, dans un projet nouveau et original, nous allons le donner avec engagement et passion. »

Nombreux commentaires d’anciens joueurs et coéquipiers, ainsi que de fans, qui l’ont félicité pour son retour.

Le triplé de Salah à Liverpool l’emporte sur Leeds

Le triathlon Fuga de Isla de Sacrificios aura lieu en 2021

Il a également rencontré les membres des accessoires.

Avec un entraînement matinal au stade Luis «Pirata» de la Fuente, le Club Deportivo Atlético Veracruz a achevé sa sixième journée de préparation.

Les joueurs ont joué par paires en touchant et recevant le ballon avec des changements de vitesse sous l’ordre de l’entraîneur physique, Juan Pablo Rodríguez.

Mondragón est heureux d’être de retour pour jouer à domicile.

Plus tard, le campus a été divisé en deux équipes pour mener à bien une dynamique récréative, avec laquelle la première semaine de travail s’est terminée dans une super ambiance.

Suivez-nous sur Twitter @L’opinion.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *