Neymar dit qu’il a «  agi comme un imbécile  » dans une bagarre mais exige que le racisme cesse


Le joueur de 28 ans était l’un des cinq joueurs expulsés lors du match au stade du PSG, le Parc des Princes, après qu’une bagarre à grande échelle a éclaté sur le terrain dans le temps additionnel.

L’attaquant a frappé González à l’arrière de la tête et a reçu un carton rouge de la part de l’arbitre.

En quittant le terrain, l’attaquant aurait informé le quatrième officiel d’un incident présumé d’abus raciste – bien qu’il n’ait pas nommé directement le joueur présumé de Marseille impliqué.

Dans une série de tweets après le match, le Brésilien a écrit: « Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas avoir frappé cet idiot au visage.

«VAR attraper mon ‘agression’ est facile … maintenant je veux voir l’image du raciste qui m’a traité de ‘FILS DE SINGE D’UNE B * TCH’. J’aime vraiment ça! Si je fais un ‘film arc-en-ciel’ tu me punis. Pour une gifle, je suis expulsé. Et eux?

(VAR fait référence à «l’arbitre assistant vidéo», le système en place pour examiner les incidents dans les matches une fois que l’arbitre a pris sa décision initiale.)

Les joueurs du PSG et de Marseille se disputent à l'issue du choc de Ligue 1.

González lui-même s’est rendu sur Twitter et a écrit: « Il n’y a pas de place pour le racisme. Une carrière propre et avec de nombreux coéquipiers et amis au quotidien. Parfois, il faut apprendre à perdre et l’accepter sur le terrain. Incroyable. trois points aujourd’hui, Allez l’OM merci famille. « 

Neymar a ensuite répondu au tweet de González en disant: « Vous n’êtes pas un homme à assumer la responsabilité de votre erreur. Perdre fait partie du sport. Insulter et amener le racisme dans nos vies, non, je ne suis pas d’accord.

« JE NE VOUS RESPECTE PAS. VOUS N’AVEZ AUCUN CARACTÈRE! Prenez la responsabilité de ce que vous dites. Soyez un HOMME. RACISTE! »

Pas de place pour le racisme

Lors des conférences de presse d’après-match, le manager du PSG Thomas Tuchel et le manager de Marseille André Villas-Boas ont souligné qu’il n’y avait pas de place pour le racisme dans le match.

« Le racisme, dans toutes les sociétés, dans le football, dans le sport, dans nos vies, ça ne peut pas exister, c’est clair. Mais, honnêtement, je n’ai rien entendu de tel aujourd’hui, et l’arbitre, bien sûr », a déclaré Tuchel.

Selon Goal.com, qui a cité « Telefoot », une émission télévisée de football française, Villas-Boas a déclaré: « Il n’y a pas de place pour le racisme dans le football. C’est une faute grave si cela s’est produit mais je ne pense pas. Avant cela, nous avions une situation avec une broche de Di Maria.

« Ce sont des choses à éviter dans le monde du football. J’espère que ce ne sera pas un point noir dans cette performance historique. »

CNN n’a pas immédiatement reçu de réponse de González, de Marseille et de la Ligue 1 lorsqu’il a été contacté pour commentaires.

Plus tard lundi, Neymar, ainsi que les deux clubs impliqués dans le match, ont publié des déclarations.

Après avoir dit « le gars était un imbécile », Neymar a admis dans son message sur Instagram – où il ne s’est jamais adressé directement à González par son nom – qu’il « a également agi comme un imbécile pour m’avoir laissé m’impliquer dans ça ». Le Brésilien a également souligné que « je voulais que les responsables du jeu (arbitres, assistants) se positionnent de manière impartiale et comprennent qu’il n’y a plus de place pour une attitude préjugée. »
Neymar (à droite) affronte Dimitri Payet lors du match de dimanche.

Le Brésilien a noté: « Je pensais que je ne pouvais pas partir sans faire quelque chose parce que je me suis rendu compte que les responsables ne feraient rien, n’ont pas remarqué ou ignoré le fait », avant de terminer sa déclaration par les mots « vous savez ce que vous avez dit. .. Je sais ce que j’ai fait. Plus d’amour pour le monde … « 

Le club de Neymar, le PSG, a offert une déclaration de soutien à son joueur, « qui a déclaré avoir été victime d’abus racistes de la part d’un joueur adverse. Le club réaffirme qu’il n’y a pas de place pour le racisme dans la société, dans le football ou dans nos vies et appelle tout le monde à s’exprimer. contre toutes les formes de racisme dans le monde. « 

Marseille a nommé González dans son communiqué mais n’a pas reconnu l’allégation selon laquelle il aurait fait une remarque raciste, affirmant que le défenseur espagnol n’était « pas raciste, comme il l’a montré à travers son comportement quotidien depuis son arrivée au club, et comme ses coéquipiers l’ont déjà confirmé. » Cette controverse est grave et a déjà eu de graves conséquences. Le club condamne la diffusion des numéros de téléphone privés d’Alvaro Gonzalez et de ses proches du jour au lendemain sur les médias brésiliens et les réseaux sociaux, donnant lieu à un harcèlement constant – y compris des menaces de mort. « 

LIRE: Le tour du chapeau de Mo Salah fait couler Leeds dans un thriller de sept buts en Premier League

Quant au match lui-même de dimanche, Florian Thauvin a marqué le seul but du match en convertissant le long coup franc de Dimitri Payet dans la surface du PSG en première mi-temps.

L’affaire houleuse s’est terminée par la présentation de 14 cartons – dont cinq rouges – alors que Marseille l’emportait au Parc des Princes pour la première fois depuis février 2010.

Villas-Boas, quant à lui, a ajouté sur l’incident: « Neymar était un peu ennuyé par cette situation, j’espère qu’il n’y a rien, j’espère que cela ne mettra pas les ténèbres sur cette victoire. […] Alvaro est un joueur expérimenté. De toute évidence, il n’y a pas de place pour le racisme dans le football, mais je ne pense pas que ce soit le cas. « 

Outre Neymar, Layvin Kurzawa et Leandro Paredes du PSG et Jordan Amavi et Darío Benedetto de Marseille ont tous été licenciés à la suite de la bagarre dans les phases finales du match.

Le résultat signifie que le PSG, qui a été battu par le Bayern Munich lors de la finale de la Ligue des champions le mois dernier, est désormais 18e de Ligue 1, bien qu’après seulement deux matches, après avoir perdu contre Lens lors de son match d’ouverture.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *