Neymar: l’attaquant de soutien du Paris St-Germain après une allégation de racisme


Neymar est expulsé
Neymar a été licencié pour avoir pris contact avec l’arrière de la tête de Gonzalez, après que l’incident a été vu par VAR replay

Le Paris St-Germain « soutiendra fermement » son meneur de jeu brésilien Neymar après avoir déclaré avoir été victime d’abus racial de la part du défenseur marseillais Alvaro Gonzalez.

Sur Twitter, Neymar a accusé son opposant de racisme et a exhorté les autorités à utiliser VAR pour clarifier les choses.

Marseille a fait une déclaration disant que Gonzalez n’est pas raciste.

Le PSG a déclaré qu’il n’y avait « pas de place pour le racisme dans la société, le football ou dans nos vies ».

Dans un court communiqué publié lundi, les champions de France ont déclaré que le club « attend avec impatience [French governing body] la commission disciplinaire de la LFP enquêtant et constatant les faits « .

« Le club reste à la disposition de la LFP pour toute assistance requise », ajoute le communiqué.

Le communiqué de Marseille disait: « Alvaro Gonzalez n’est pas raciste; il nous l’a démontré par son comportement quotidien depuis son arrivée au club, comme l’ont déjà témoigné ses coéquipiers. »

Le communiqué mettait en garde contre les « graves conséquences » de la publication des numéros de téléphone privés de Gonzalez et de ses proches sur les médias et les réseaux sociaux brésiliens, qui avaient conduit à « un harcèlement constant, consistant notamment en des menaces de mort ».

Il a ajouté que Marseille était « le symbole même de l’antiracisme dans le sport professionnel français, compte tenu de son histoire et de celle de la ville de Marseille, de la diversité de ses tribunes et de la lutte acharnée qu’elle mène pour toujours éradiquer ce fléau ».

Le communiqué poursuit: « Ses joueurs le démontrent dans leur engagement quotidien sur et en dehors du terrain. »

Neymar et ses coéquipiers Leandro Paredes et Layvin Kurzawa, ainsi que le duo marseillais Jordan Amavi et Dario Benedetto, ont été licenciés après que des ennuis se soient déclarés dans le temps supplémentaire suite à une poussée de Paredes sur Benedetto.

Après son limogeage, Neymar a informé le quatrième fonctionnaire qu’il avait été victime d’abus raciaux de la part de Gonzalez et a écrit plus tard à propos de l’Espagnol: « Insultant et apportant le racisme dans nos vies non, je ne suis pas d’accord. Je ne vous respecte pas, vous avez pas de caractère. « 

Gonzalez a nié le racisme et a accusé Neymar d’être un mauvais perdant.

Le comité de discipline de la LFP se réunira mercredi pour examiner les cinq cartons rouges et utilisera les rapports des officiels et les photos de match pour décider si d’autres mesures disciplinaires sont prises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *