Paramètres quantitatifs de la TEP / TDM au 18F-FDG comme facteurs pronostiques dans le cancer du poumon localisé et inopérable


résumé

objectif

Évaluer l’utilité des paramètres quantitatifs de la TEP / CT avec 18F-FDG en tant que facteurs pronostiques chez les patients diagnostiqués avec un cancer du poumon localisé et inopérable, traités uniquement par radiothérapie stéréotaxique corporelle (SBRT).

matériel et méthodes

Cinquante patients (42 hommes) diagnostiqués dans les 7 premières années de néoplasme pulmonaire et traités uniquement par SBRT ont été évalués par étude prospective. À la suite de l’étude TEP / TDM, les paramètres métaboliques du SUV maximum (SUVmax), du volume métabolique tumoral (MTV) et de la glycolyse tumorale totale (TLG) ont été déterminés à différents seuils. Les facteurs pronostiques de survie globale (SG), de survie par cause (SCE) et de survie sans maladie (SLE) ont été analysés à l’aide de la régression de Cox et des courbes de survie à l’aide de la méthode de Kaplan-Meier.

Résultats

Le suivi moyen était de 39,6 mois, avec 21 récidives et 24 décès. L’analyse a déterminé MTV comme facteurs prédictifs30 et MTV40 pour le SG; MTV30, MTV40, TLG30 et TLG40 pour le SCE et MTVdeux, MTV30, MTV40, TLGdeux, TLG30 et TLG40 pour le SLE. L’analyse de survie a trouvé des différences statistiquement significatives pour SCE et SLE en fonction de la taille de la tumeur et pour SLE en fonction des valeurs MTV.deux et TLGdeux (Seuil SUVmax = 2). Le SUVmax, l’âge et le sexe n’étaient pas des facteurs significatifs.

conclusion

Évaluation quantitative du prétraitement à l’aide des paramètres métaboliques du MTVdeux et TLGdeux, ainsi que la taille de la tumeur, se sont avérés être des facteurs pronostiques chez les patients atteints de néoplasie pulmonaire localisée et inopérable traités par SBRT. Les résultats pourraient aider à personnaliser le traitement.

Abstrait

Objectif

Pour évaluer l’utilité de 18F-FDG PET / CT paramètres quantitatifs comme facteur pronostique chez les patients diagnostiqués avec un cancer du poumon localisé et inopérable traités par radiothérapie stéréotaxique corporelle (SBRT).

matériel et méthodes

Cinquante patients (42 hommes) diagnostiqués au cours des 7 dernières années avec un cancer du poumon à un stade précoce et traités par SBRT seul ont été évalués par une étude prospective. Après étude TEP / CT, les paramètres métaboliques maximum SUV (SUVmax), volume métabolique de la tumeur (MTV) et glycolyse totale des lésions (TLG) ont été déterminés à différents seuils. Les facteurs pronostiques de survie globale (SG), de survie par cause (CS) et de survie sans maladie (DFS) ont été analysés par le modèle de risques proportionnels de Cox et l’analyse de survie par la méthode de Kaplan-Meier.

Résultats

Le suivi moyen était de 39,6 mois, avec 21 récidives et 24 morts. Analyse univariée déterminée MTV30 et MTV40 comme prédicteurs pour OS; MTV30, MTV40, TLG30 et TLG40 pour CS et MTVdeux, MTV30, MTV40, TLGdeux, TLG30 et TLG40 pour DFS. L’analyse de survie a révélé des différences statistiquement significatives pour CS et DFS en fonction de la taille de la tumeur et pour DFS compte tenu des valeurs limites de MTVdeux et TLGdeux (seuil SUVmax = 2). Le SUVmax, l’âge et le sexe ne se sont pas révélés être des facteurs importants.

Conclusion

Évaluation quantitative avant traitement à l’aide des paramètres métaboliques MTVdeux et TLGdeux ainsi que la taille de la tumeur se sont avérés être des facteurs pronostiques chez les patients diagnostiqués avec un cancer du poumon localisé et inopérable traités par SBRT. Les résultats pourraient aider à personnaliser le traitement.

Mots-clés

PET / CT

Cancer du poumon

SBRT

SUV

MTV

TLG

Mots clés

TEP / CT

Cancer du poumon

SBRT

SUV

MTV

TLG

© 2020 Société espagnole de médecine nucléaire et d’imagerie moléculaire. Edité par Elsevier España, S.L.U. Tous les droits sont réservés.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *