Prédictions pour la Gold Cup 2019


Le 10 avril, les groupes ont été annoncés dans lesquels, pour la première fois, 16 équipes concourront pour le trophée de la Gold Cup, qui depuis l’édition 2002, n’a été remporté que par des équipes du Mexique et des États-Unis. , étant l’an 2000 la dernière fois que quelqu’un d’autre que ceux mentionnés a conquis ce trophée, dans cette édition le Canada a soulevé son deuxième et dernier titre jusque-là.

Les groupes étaient les suivants:

GROUPE A

  • Mexique
  • Le Canada
  • Martinique
  • Cuba

Le Mexique comme favori incontesté pour le titre débutera le 15 juin contre Cuba, le 19 contre le Canada et le 23 juin clôturera la phase de groupes contre la Martinique, bien que cela soit considéré comme un moyen, le Canada serait le plus fort rival du groupe, donc Le Mexique devrait progresser avec 9 unités, le Canada pour sa part pourrait prendre la deuxième place, a les jeunes joueurs de Besiktas, Cardiff City et Camote Power (Puebla, alors) en tête, les autres sont complétés par la MLS et des ligues comme le Danemark, la Serbie et la 2e Division d’Espagne. Cuba, pour sa part, vient de battre les Bermudes et la Guyane française, bien que leur équipe joue à 90% dans la ligue cubaine, ils peuvent surprendre le Canada et se battre pour la 2e place. La Martinique a terminé 4e place dans la dernière Coupe des Caraïbes et s’est qualifiée pour la dernière Gold Cup, cette fois-ci, elle a terminé 10e, alors qu’il y avait 12 équipes, donc la 3e place serait un excellent travail. Nos prévisions:

1er Mexique

2e Canada

3e Cuba

4ème Martinique

GROUPE B

  • Costa Rica
  • Haïti
  • Nicaragua
  • Bermudes

Les Ticos recevront pour la première fois un match de la Gold Cup sur leur territoire, sans aucun doute le Costa Rica a connu une évolution catastrophique par rapport aux autres équipes caribéennes, ils ont le meilleur gardien de but à Concacaf, leur équipe a des joueurs de la ligue locale, le MLS, certains de la Liga MX entre autres, son DT Gustavo Matosas a un bon alignement et nous les verrons certainement en demi-finale. Haïti ne s’est pas qualifié lors de la dernière Gold Cup mais lors de l’édition 2015, ils se sont qualifiés pour les quarts de finale, leur sélection a des joueurs d’Europe dans des équipes peu connues, avec Stéphane Lambese du PSG et Johny Placide du Stade de Reims étant leurs joueurs avec le plus haut niveau. importance. Le Nicaragua lors de la dernière Gold Cup s’est terminé à la 11ème place et à la Central American Cup, il était à la 5ème place, sa sélection est nourrie par la Ligue locale et quelques autres qui sont actives dans la 2ème ou 3ème division des équipes sud-américaines et européennes, Aller de l’avant est l’objectif, et peut-être une 2e place s’il gagne ses matchs contre Haïti et les Bermudes, ces derniers depuis 2002, lorsqu’ils se sont retirés de la compétition car plusieurs éléments une fois sur le sol nord-américain ont déserté pour rester aux États-Unis, Ils ne contestent pas une compétition officielle, donc la participation sera suffisante pour l’expérience de la jeune équipe. Nos prévisions:

1er Costa Rica

2e Haïti

3e Nicaragua

4e Bermudes

GROUPE C

  • Honduras
  • Jamaïque
  • Le sauveur
  • Curaçao

Le « groupe de la mort » de cette édition affrontera des équipes de niveaux très homogènes, le Honduras qui était 4e à égalité avec la Russie 2018 a d’ailleurs accepté comme chef de groupe, ses 3 dernières rencontres a un match nul contre l’Equateur, un défaite contre le Chili et victoire contre le Panama, sa sélection est basée sur des joueurs des équipes d’Amérique centrale et l’un ou l’autre des Liga MX et MLS, son attaquant vedette joue pour Gérone, mais pas régulièrement. La Jamaïque est vice-championne des deux dernières éditions de la Gold Cup, ainsi que vice-championne de la dernière Coupe des Caraïbes, sa base est des joueurs locaux et MLS, elle a également des joueurs ayant de l’expérience en 1ère division du Danemark et de la Suède, ainsi que Joueurs du Premier et du Championnat d’Angleterre, ce sera donc le rival à battre, du moins pour le Honduras. Le Salvador arrive mené par le Mexicain Carlos de los Cobos, et la base de cette équipe est la ligue locale, avec l’étrange joueur de la Ligue du Guatemala, du Panama et de la MLS, lors de son dernier match, il a battu le Pérou 2-0 il complète donc une triade difficile dans ce groupe. Curaçao seule, étant à l’époque une colonie des Pays-Bas, elle a beaucoup de ses jeunes dans ce pays, en fait 83% de ses joueurs jouent actuellement à l’Eredivise et seulement 3 joueurs appartiennent à la ligue locale, en leur dernière rencontre est tombée à Antigua-et-Barbuda 2-1, mais cela pourrait surprendre les trois autres. Nos prévisions:

Jamaïque

2e Honduras

3e El Salvador

4e Curaçao

GROUPE D:

  • États Unis
  • Panama
  • Trinité et Tobago
  • Guyane française

Pour la première fois, il y a un groupe D dans la Gold Cup, dans lequel l’actuel champion, les États-Unis, ne devrait avoir aucun mal à se hisser à la 1ère place, bien qu’il ne soit pas exactement la tête de série, depuis le Panama lors des qualifications du passé. La Coupe du monde détient ce droit. Le peuple caribéen sait qu’il peut continuer sur sa lancée pour acquérir plus d’expérience et essaiera de passer aux quarts de finale. Trinité-et-Tobago a pour sa part culminé en 7ème position de la Coupe des Caraïbes et sa sélection n’a qu’une expérience en Amérique centrale, étant l’une des plus faibles de l’événement, heureusement pour eux, la Guyane française, qui devrait appartenir à CONMEBOL pour position géographique, mais les différences avec ladite confédération la faisaient appartenir à la CONCACAF, mais pas à la FIFA. Ils arrivent en 3ème place de la Coupe des Caraïbes 2016-17 et leur sélection est complétée par des joueurs de la ligue locale ainsi que des Européens des 2ème et 3ème divisions de France. Notre prévision est:

1er États-Unis

2e Panama

3e Guyane française

4e Trinité-et-Tobago

Et pour ne pas se perdre dans les statistiques, on verra sûrement le Costa Rica, le Mexique et les États-Unis en demi-finale, donc on aimerait voir la Jamaïque ou le Panama dans cette phase de la Gold Cup.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *