Séisme de magnitude 6,4 à Porto Rico


Mise à jour – mercredi 29 janvier (en anglais; Espagnol ci-dessous)

cliquez sur l'image pour une description complète

Séquence de tremblement de terre de 2020 au sud-ouest de Porto Rico

Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, les experts de l’USGS ont estimé que des répliques de magnitude 6,4 le 7 janvier 2020, le tremblement de terre persistera pendant des années à des décennies, bien qu’avec une fréquence décroissante. De plus, les tremblements de terre seront probablement ressentis quotidiennement pendant plusieurs mois.

Les prévisions contenues dans ce rapport peuvent être utilisées pour guider les décisions de politique publique ou d’autres actions.

Le rapport prévoit un potentiel de durée de réplique jusqu’à dix ans après la secousse de magnitude 6,4 dans le sud-ouest de Porto Rico. Cette séquence est très active et les probabilités de répliques de magnitude 5 et 6 ou plus restent élevées maintenant et dans le futur. Des résultats plus détaillés figurent dans les puces ci-dessous.

Porto Rico se trouve dans une région tectoniquement active où des tremblements de terre se sont produits depuis des siècles, mais comme Porto Rico n’a pas connu de tremblement de terre de ce niveau depuis 1918, les récents tremblements de terre, leurs répliques et les dommages qui en ont résulté ont pris de nombreux insulaires par surprise. Environ 7 500 personnes ont quitté leur domicile pour d’autres types d’abris, dont, dans certains cas, des voitures et des tentes.

« Le récent grand tremblement de terre de Porto Rico et ses répliques ont été destructeurs et troublants pour les habitants de l’île », a déclaré le directeur de l’USGS, Jim Reilly. «L’USGS et nos partenaires du Puerto Rico Seismic Network ont ​​commencé à déployer des stations sismiques supplémentaires peu de temps après la secousse. Nous continuerons à travailler avec diligence pour fournir des informations en temps opportun sur les tremblements de terre – comme ce rapport sur la durée des répliques – pour aider à soutenir et protéger les communautés locales de notre nation. »

Les résultats de l’étude n’impliquent aucun changement dans le risque de tremblements de terre dans d’autres parties de Porto Rico. Les résultats de ce rapport sont basés sur le comportement actuel (au 17 janvier 2020) de cette séquence de répliques et peuvent devoir être modifiés si ce comportement change, y compris si un tremblement de terre plus important se produit.

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes:

  • Les personnes dans la zone touchée par les répliques peuvent ressentir des tremblements de répliques de magnitude 3 quotidiennement pendant les 2 à 6 prochains mois. Le taux de répliques devrait diminuer, mais ils peuvent encore ressentir de telles secousses sur une base hebdomadaire pendant 1,5 an à 10 ans.
  • La probabilité annuelle d’avoir une ou plusieurs répliques de magnitude 5 ou plus restera supérieure à 25% pendant une décennie ou plus.
  • La probabilité annuelle d’une réplique de magnitude 6 ou supérieure restera supérieure à 25% pendant 3 mois à 3 ans.
  • Au cours de la prochaine année, il y a 20 à 30% de chances de réplique aussi grande que la secousse ou plus.
  • Au cours de la prochaine année, il y a 5 à 10% de chances de tremblement de terre de magnitude 7 ou plus.
  • Les répliques futures seront probablement situées là où des répliques ont déjà eu lieu – à environ 30 kilomètres (environ 20 milles) de l’épicentre de la secousse de magnitude 6,4.
  • Les répliques évoquées dans ce rapport se situeraient dans la même zone générale que les répliques qui se sont déjà produites. Nos résultats n’impliquent pas une modification du risque de tremblements de terre dans d’autres parties de Porto Rico.
  • Les changements dans le comportement de la séquence de répliques, y compris l’apparition d’une nouvelle réplique importante, pourraient nécessiter de nouvelles estimations.
cliquez sur l'image pour une description complète

Rapport sur les tremblements de terre de 2020 à Porto Rico.

Que faire après un tremblement de terre?

Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, les experts de l’USGS ont estimé que les répliques du tremblement de terre de magnitude 6,4 du 7 janvier 2020 persisteront pendant des années ou des décennies, mais avec une fréquence décroissante. De plus, les tremblements de terre seront probablement ressentis quotidiennement pendant plusieurs mois.

Les prévisions contenues dans ce rapport peuvent être utilisées comme guide pour la prise de décision de politique publique ou d’autres actions.

Le rapport prédit un potentiel de répliques pouvant aller jusqu’à dix ans après la magnitude 6,4 dans le sud-ouest de Porto Rico. Cette séquence est très active, et les chances de répliques de magnitude 5 et 6 ou plus restent élevées maintenant et dans le futur. Les résultats plus détaillés sont énumérés ci-dessous.

Porto Rico est dans une région tectoniquement active où des tremblements de terre se sont produits depuis des siècles, mais comme Porto Rico n’a pas connu de tremblement de terre de ce niveau d’impact depuis 1918, les récents tremblements de terre, leurs répliques et les dommages qui en ont résulté les ont pris par surprise. à de nombreux insulaires. Quelque 7 500 personnes ont quitté leur domicile pour chercher d’autres types d’abris, dont, dans certains cas, des voitures et des tentes.

« Le récent grand tremblement de terre à Porto Rico et ses répliques ont été destructeurs et inquiétants pour les habitants de l’île », a déclaré le directeur de l’USGS, Jim Reilly. « L’USGS et nos partenaires du Puerto Rico Seismic Network ont ​​commencé à installer des stations sismiques supplémentaires peu de temps après le tremblement de terre principal. Nous continuerons à travailler avec diligence pour fournir des informations opportunes sur les tremblements de terre, comme ce rapport sur la durée des répliques, pour aider à soutenir et protéger les communautés locales de notre pays. « 

Les résultats de l’étude n’impliquent aucun changement dans le risque de tremblements de terre dans d’autres parties de Porto Rico. Les résultats de ce rapport sont basés sur le comportement actuel (au 17 janvier 2020) de cette séquence de répliques et peuvent devoir être modifiés si ce comportement change, même si un tremblement de terre plus important se produit.

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes:

  • Les personnes dans la zone touchée par les répliques peuvent subir des tremblements de magnitude 3 quotidiennement pendant les 2 à 6 prochains mois. Le taux de répliques devrait diminuer, mais ils peuvent encore ressentir de tels tremblements chaque semaine entre 1,5 an et une décennie.
  • La probabilité annuelle d’avoir une ou plusieurs répliques de magnitude 5 ou plus restera supérieure à 25% pendant une décennie ou plus.
  • La probabilité annuelle d’une réplique de magnitude 6 ou supérieure restera supérieure à 25% pendant 3 mois à 3 ans.
  • Au cours de la prochaine année, il y a 20 à 30% de chances qu’une réplique soit aussi grande que la principale ou plus grande.
  • Au cours de la prochaine année, il y a 5 à 10% de chances d’un tremblement de terre de magnitude 7 ou plus.
  • Les répliques futures seront probablement situées là où des répliques se sont déjà produites, à environ 30 kilomètres (environ 20 milles) de l’épicentre du tremblement de terre de magnitude 6,4.
  • Les répliques évoquées dans ce rapport se situeraient dans la même zone générale que les répliques qui se sont déjà produites. Nos résultats n’impliquent pas une modification du risque de tremblements de terre dans d’autres parties de Porto Rico.
  • Les changements dans le comportement de la séquence de répliques, y compris l’apparition d’une nouvelle réplique de grande taille, peuvent nécessiter de nouvelles estimations.

Mise à jour du soir – vendredi 17 janvier (** Dernière mise à jour de routine **)

Nouvelle histoire: alors que les répliques se poursuivent à Porto Rico, l’USGS soutient la reprise après le séisme

[Video] Les scientifiques cartographient la défaillance du sol qui s’est produite en raison de Porto Rico.

Steve Sobieszczyk, USGS (domaine public.)

Prévisions de réplique à 7 jours

Les prévisions de réplique de l’USGS indiquent qu’il y a 3 pour cent de chance d’une réplique de magnitude 6,4 ou plus sur le 7 prochains jours.

Scénarios de réplique de 30 jours (Révisé: 17 janvier; anglais | espagnol)

Sur la base de nos prévisions de répliques, l’USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblements de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. Ces scénarios représentent ce qui pourrait se produire du 18 janvier au 18 février 2020. Un seul de ces scénarios se produira. Les tremblements de terre dans ces scénarios se produiraient dans les zones proches des répliques qui se produisent actuellement. Quel que soit le scénario, les tremblements de terre continueront de se produire pendant des jours, des mois, voire des années à venir. Il est très peu probable que les répliques cessent complètement au cours du mois prochain.

Scénario 1 (le plus probable): 79% de chances [same as yesterday]

cliquez sur l'image pour une description complète

Séquence de tremblement de terre de Porto Rico 2020

Séismes détectés entre le 28 décembre 2019 et le 16 janvier 2020. Sous réserve de mises à jour (domaine public).

Le scénario le plus probable est que les répliques continueront de diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans autre tremblement de terre de taille similaire au M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire inférieur à M 6,0). Certaines de ces répliques de taille moyenne (M 5.0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier dans les structures faibles. Des tremblements de terre de moindre ampleur (M 3.0+), lorsqu’ils sont à faible profondeur, peuvent être ressentis par des personnes proches des épicentres.

Deuxième scénario (moins probable): 18% de chances [same as yesterday]

Un scénario moins probable est un tremblement de terre de taille similaire à l’événement M 6.4. C’est ce qu’on appelle un «doublet»: lorsque deux grands tremblements de terre de taille similaire se produisent étroitement dans le temps et l’emplacement. Ce tremblement de terre pourrait causer des dommages supplémentaires dans la même région et augmenter le nombre de répliques.

Troisième scénario (le moins probable): 3% de chances [same as yesterday]

Un scénario beaucoup moins probable que les deux scénarios précédents est que les tremblements de terre récents pourraient déclencher un tremblement de terre beaucoup plus important que le M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire M 7,0 et plus). Bien qu’il s’agisse d’une faible probabilité, si un tel tremblement de terre devait se produire, il aurait de graves répercussions sur les communautés voisines. Ce séisme de taille déclencherait également sa propre séquence de répliques, de sorte que le taux de petits tremblements de terre modérés augmenterait à nouveau.

cliquez sur l'image pour une description complète

Séquence de tremblement de terre à Porto Rico, 2020

Séismes détectés entre le 28 décembre 2019 et le 16 janvier 2020. Sous réserve de mises à jour (domaine public).

Mise à jour du soir – jeudi 16 janvier

Prévisions de réplique à 7 jours

Les prévisions de réplique de l’USGS indiquent qu’il y a 3 pour cent de chance d’une réplique de magnitude 6,4 ou plus sur le 7 prochains jours.

Scénarios de réplique de 30 jours (Révisé: 16 janvier; anglais | espagnol)

Sur la base de nos prévisions de répliques, l’USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblements de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. Ces scénarios représentent ce qui pourrait se produire du 17 janvier au 17 février 2020. Un seul de ces scénarios se produira. Les tremblements de terre dans ces scénarios se produiraient dans les zones proches des répliques qui se produisent actuellement. Quel que soit le scénario, les tremblements de terre continueront de se produire pendant des jours, des mois, voire des années à venir. Il est très peu probable que les répliques cessent complètement au cours du mois prochain.

Scénario 1 (le plus probable): 79% de chances [same as yesterday]

Le scénario le plus probable est que les répliques continueront de diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans autre tremblement de terre de taille similaire au M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire inférieur à M 6,0). Certaines de ces répliques de taille moyenne (M 5.0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier dans les structures faibles. Des tremblements de terre de moindre ampleur (M 3.0+), lorsqu’ils sont à faible profondeur, peuvent être ressentis par des personnes proches des épicentres.

Deuxième scénario (moins probable): 18% de chances [same as yesterday]

Un scénario moins probable est un tremblement de terre de taille similaire à l’événement M 6.4. C’est ce qu’on appelle un «doublet»: lorsque deux grands tremblements de terre de taille similaire se produisent étroitement dans le temps et l’emplacement. Ce tremblement de terre pourrait causer des dommages supplémentaires dans la même région et augmenter le nombre de répliques.

Troisième scénario (le moins probable): 3% de chances [same as yesterday]

Un scénario beaucoup moins probable que les deux scénarios précédents est que les tremblements de terre récents pourraient déclencher un tremblement de terre beaucoup plus important que le M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire M 7,0 et plus). Bien qu’il s’agisse d’une faible probabilité, si un tel tremblement de terre devait se produire, il aurait de graves répercussions sur les communautés voisines. Ce séisme de taille déclencherait également sa propre séquence de répliques, de sorte que le taux de petits tremblements de terre modérés augmenterait à nouveau.

Mise à jour du soir – mercredi 15 janvier

Dr. Elizabeth Vanacore parle de l’installation de stations sismiques temporaires dans le sud-ouest de Porto Rico.

Donyelle Davis, USGS

(Domaine public.)

Prévisions de réplique à 7 jours

Les prévisions de répliques de l’USGS indiquent qu’il 4 pour cent de chance d’une réplique de magnitude 6,4 ou plus sur le 7 prochains jours.

Scénarios de réplique de 30 jours (Révisé: 15 janvier; anglais | espagnol)

Sur la base de nos prévisions de répliques, l’USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblements de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. Ces scénarios représentent ce qui pourrait se produire du 16 janvier au 16 février 2020. Un seul de ces scénarios se produira. Les tremblements de terre dans ces scénarios se produiraient dans les zones proches des répliques qui se produisent actuellement. Quel que soit le scénario, les tremblements de terre continueront de se produire pendant des jours, des mois, voire des années à venir. Il est très peu probable que les répliques cessent complètement au cours du mois prochain.

Scénario 1 (le plus probable): 79% de chances [same as yesterday]

Le scénario le plus probable est que les répliques continueront de diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans autre tremblement de terre de taille similaire au M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire inférieur à M 6,0). Certaines de ces répliques de taille moyenne (M 5.0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier dans les structures faibles. Des tremblements de terre de moindre ampleur (M 3.0+), lorsqu’ils sont à faible profondeur, peuvent être ressentis par des personnes proches des épicentres.

Trois personnes, regarder, instrumentation

Les scientifiques de l’USGS, Thomas L. Pratt et Alena L. Leads, ainsi que le Dr Elizabeth Vanacore, professeur agrégé de recherche à l’Université de Porto Rico, analysent les données des équipements de surveillance et d’enregistrement des tremblements de terre au milieu des répliques sur la côte sud de l’île.

(Crédit: Donyelle Davis, USGS. Domaine public.)

Deuxième scénario (moins probable): 18% de chances [same as yesterday]

Un scénario moins probable est un tremblement de terre de taille similaire à l’événement M 6.4. C’est ce qu’on appelle un «doublet»: lorsque deux grands tremblements de terre de taille similaire se produisent étroitement dans le temps et l’emplacement. Ce tremblement de terre pourrait causer des dommages supplémentaires dans la même région et augmenter le nombre de répliques.

Troisième scénario (le moins probable): 3% de chances [same as yesterday]

Un scénario beaucoup moins probable que les deux scénarios précédents est que les tremblements de terre récents pourraient déclencher un tremblement de terre beaucoup plus important que le M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire M 7,0 et plus). Bien qu’il s’agisse d’une faible probabilité, si un tel tremblement de terre devait se produire, il aurait de graves répercussions sur les communautés voisines. Ce séisme de taille déclencherait également sa propre séquence de répliques, de sorte que le taux de petits tremblements de terre modérés augmenterait à nouveau.

Mise à jour du soir – mardi 14 janvier

Prévisions de réplique à 7 jours

Les prévisions de répliques de l’USGS indiquent qu’il 3% de chance d’une réplique de magnitude 6,4 ou plus sur le 7 prochains jours.

Scénarios de réplique de 30 jours (Révisé: 14 janvier; anglais | espagnol)

Sur la base de nos prévisions de répliques, l’USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblements de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. Ces scénarios représentent ce qui pourrait se produire du 14 janvier au 14 février 2020. Un seul de ces scénarios se produira. Les tremblements de terre dans ces scénarios se produiraient dans les zones proches des répliques qui se produisent actuellement. Quel que soit le scénario, les tremblements de terre continueront de se produire pendant des jours, des mois, voire des années à venir. Il est très peu probable que les répliques cessent complètement au cours du mois prochain.

Scénario 1 (le plus probable): 79% de chances [-2% from yesterday]

Le scénario le plus probable est que les répliques continueront de diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans autre tremblement de terre de taille similaire au M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire inférieur à M 6,0). Certaines de ces répliques de taille moyenne (M 5.0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier dans les structures faibles. Des tremblements de terre de moindre ampleur (M 3.0+), lorsqu’ils sont à faible profondeur, peuvent être ressentis par des personnes proches des épicentres.

Deuxième scénario (moins probable): 18% de chances [+1% from yesterday]

Un scénario moins probable est un tremblement de terre de taille similaire à l’événement M 6.4. C’est ce qu’on appelle un «doublet»: lorsque deux grands tremblements de terre de taille similaire se produisent étroitement dans le temps et l’emplacement. Ce tremblement de terre pourrait causer des dommages supplémentaires dans la même région et augmenter le nombre de répliques.

Troisième scénario (le moins probable): 3% de chances [+1% from yesterday]

Un scénario beaucoup moins probable que les deux scénarios précédents est que les tremblements de terre récents pourraient déclencher un tremblement de terre beaucoup plus important que le M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire M 7,0 et plus). Bien qu’il s’agisse d’une faible probabilité, si un tel tremblement de terre devait se produire, il aurait de graves répercussions sur les communautés voisines. Ce séisme de taille déclencherait également sa propre séquence de répliques, de sorte que le taux de petits tremblements de terre modérés augmenterait à nouveau.

Mise à jour du soir – lundi 13 janvier

Prévisions de réplique à 7 jours

Les prévisions de répliques de l’USGS indiquent qu’il 3% de chance d’une réplique de magnitude 6,4 ou plus sur le 7 prochains jours.

Scénarios de réplique de 30 jours (Révisé: 13 janvier; anglais | espagnol)

Sur la base de nos prévisions de répliques, l’USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblements de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. Ces scénarios représentent ce qui pourrait se produire du 13 janvier au 13 février 2020. Un seul de ces scénarios se produira. Les tremblements de terre dans ces scénarios se produiraient dans les zones proches des répliques qui se produisent actuellement. Quel que soit le scénario, les tremblements de terre continueront de se produire pendant des jours, des mois, voire des années à venir. Il est très peu probable que les répliques cessent complètement au cours du mois prochain.

Scénario 1 (le plus probable): 81% de chances [+5% from yesterday]

Le scénario le plus probable est que les répliques continueront de diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans autre tremblement de terre de taille similaire au M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire inférieur à M 6,0). Certaines de ces répliques de taille moyenne (M 5.0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier dans les structures faibles. Des tremblements de terre de moindre ampleur (M 3.0+), lorsqu’ils sont à faible profondeur, peuvent être ressentis par des personnes proches des épicentres.

Deuxième scénario (moins probable): 17% de chances [-4% from yesterday]

Un scénario moins probable est un tremblement de terre de taille similaire à l’événement M 6.4. C’est ce qu’on appelle un «doublet»: lorsque deux grands tremblements de terre de taille similaire se produisent étroitement dans le temps et l’emplacement. Ce tremblement de terre pourrait causer des dommages supplémentaires dans la même région et augmenter le nombre de répliques.

Troisième scénario (le moins probable): 2% de chances [-1% from yesterday]

Un scénario beaucoup moins probable que les deux scénarios précédents est que les tremblements de terre récents pourraient déclencher un tremblement de terre beaucoup plus important que le M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire M 7,0 et plus). Bien qu’il s’agisse d’une faible probabilité, si un tel tremblement de terre devait se produire, il aurait de graves répercussions sur les communautés voisines. Ce séisme de taille déclencherait également sa propre séquence de répliques, de sorte que le taux de petits tremblements de terre modérés augmenterait à nouveau.

Mise à jour du matin – lundi 13 janvier

Aftershock Forecast

La prévision de réplique de l’USGS, mise à jour le 13 janvier, indique la probabilité d’une réplique de M 6.0 ou supérieure au cours de la 7 prochains jours est 8 pour cent [down 3% from yesterday]. Il y a toujours une forte probabilité de répliques de M 3.0+ cette semaine. Le taux de répliques continuera de baisser avec le temps.

Des estimations pour d’autres gammes d’amplitude et d’autres périodes peuvent être trouvées dans les prévisions.

Scénarios de réplique de 30 jours (Révisé: 13 janvier; anglais | espagnol)

Sur la base de nos prévisions de répliques, l’USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblements de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. Ces scénarios représentent ce qui pourrait se produire du 13 janvier au 13 février 2020. Un seul de ces scénarios se produira. Les tremblements de terre dans ces scénarios se produiraient dans les zones proches des répliques qui se produisent actuellement. Quel que soit le scénario, les tremblements de terre continueront de se produire pendant des jours, des mois, voire des années à venir. Il est très peu probable que les répliques cessent complètement au cours du mois prochain.

Scénario 1 (le plus probable): 81% de chances [+5% from yesterday]

Le scénario le plus probable est que les répliques continueront de diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans autre tremblement de terre de taille similaire au M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire inférieur à M 6,0). Certaines de ces répliques de taille moyenne (M 5.0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier dans les structures faibles. Des tremblements de terre de moindre ampleur (M 3.0+), lorsqu’ils sont à faible profondeur, peuvent être ressentis par des personnes proches des épicentres.

Deuxième scénario (moins probable): 16% de chances [-5% from yesterday]

Un scénario moins probable est un tremblement de terre de taille similaire à l’événement M 6.4. C’est ce qu’on appelle un «doublet»: lorsque deux grands tremblements de terre de taille similaire se produisent étroitement dans le temps et l’emplacement. Ce tremblement de terre pourrait causer des dommages supplémentaires dans la même région et augmenter le nombre de répliques.

Troisième scénario (le moins probable): 3% de chances [0% from yesterday]

Un scénario beaucoup moins probable que les deux scénarios précédents est que les tremblements de terre récents pourraient déclencher un tremblement de terre beaucoup plus important que le M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire M 7,0 et plus). Bien qu’il s’agisse d’une faible probabilité, si un tel tremblement de terre devait se produire, il aurait de graves répercussions sur les communautés voisines. Ce séisme de taille déclencherait également sa propre séquence de répliques, de sorte que le taux de petits tremblements de terre modérés augmenterait à nouveau.

Mise à jour sur le tremblement de terre à Porto Rico – dimanche 12 janvier

Aftershock Forecast

Les prévisions de réplique de l’USGS, mises à jour le 12 janvier, indiquent la probabilité d’une réplique de M 6.0 ou supérieure au cours de la 7 prochains jours est 11 pour cent. Il y a également une forte probabilité de répliques de M 3.0+ dans la semaine à venir; ces tremblements M 3.0+ peuvent être ressentis près des épicentres. Le taux de répliques continuera de baisser avec le temps. Une réplique importante ou une nouvelle secousse principale augmenterait encore une fois la fréquence et l’ampleur des répliques. Des estimations pour d’autres gammes d’amplitude et d’autres périodes peuvent être trouvées dans les prévisions.

Scénarios de réplique de 30 jours (Révisé: 12 janvier; anglais | espagnol)

Sur la base de nos prévisions de répliques, l’USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblements de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. Ces scénarios représentent ce qui pourrait se produire du 12 janvier au 12 février 2020. Un seul de ces scénarios se produira. Les tremblements de terre dans ces scénarios se produiraient dans les zones proches des répliques qui se produisent actuellement. Quel que soit le scénario, les tremblements de terre continueront de se produire pendant des jours, des mois, voire des années à venir. Il est très peu probable que les répliques cessent complètement au cours du mois prochain.

Scénario 1 (le plus probable): 76% de chances

Le scénario le plus probable est que les répliques continueront de diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans autre tremblement de terre de taille similaire au M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire inférieur à M 6,0). Certaines de ces répliques de taille moyenne (M 5.0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier dans les structures faibles. Des tremblements de terre de moindre ampleur (M 3.0+), lorsqu’ils sont à faible profondeur, peuvent être ressentis par des personnes proches des épicentres.

Scénario deux (moins probable): 21% de chances

Un scénario moins probable est un tremblement de terre de taille similaire à l’événement M 6.4. C’est ce qu’on appelle un «doublet»: lorsque deux grands tremblements de terre de taille similaire se produisent étroitement dans le temps et l’emplacement. Ce tremblement de terre pourrait causer des dommages supplémentaires dans la même région et augmenter le nombre de répliques.

Troisième scénario (le moins probable): 3% de chances

Un scénario beaucoup moins probable que les deux scénarios précédents est que les tremblements de terre récents pourraient déclencher un tremblement de terre beaucoup plus important que le M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire M 7,0 et plus). Bien qu’il s’agisse d’une faible probabilité, si un tel tremblement de terre devait se produire, il aurait de graves répercussions sur les communautés voisines. Ce séisme de taille déclencherait également sa propre séquence de répliques, de sorte que le taux de petits tremblements de terre modérés augmenterait à nouveau.

Mise à jour du matin le 11 janvier

Aftershock Forecast

Les prévisions de réplique de l’USGS, mises à jour le 11 janvier, indiquent la probabilité d’une réplique de M 6.0 ou supérieure au cours de la 7 prochains jours est 12 pour cent. Il y a également une forte probabilité de répliques de M 3.0+ dans la semaine à venir; ces tremblements M 3.0+ peuvent être ressentis près des épicentres. Le taux de répliques continuera de baisser avec le temps. Une réplique importante ou une nouvelle secousse principale augmenterait encore une fois la fréquence et l’ampleur des répliques. Des estimations pour d’autres gammes d’amplitude et d’autres périodes peuvent être trouvées dans les prévisions.

Scénarios de réplique de 30 jours (Révisé: 11 janvier; Version espagnole)

Basé sur notre prévisions de répliques, USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblement de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. Ces scénarios représentent ce qui pourrait se produire du 11 janvier au 11 février 2020. Un seul de ces scénarios se produira. Les tremblements de terre dans ces scénarios se produiraient dans les zones proches des répliques qui se produisent actuellement. Quel que soit le scénario, les tremblements de terre continueront de se produire pendant des jours, des mois, voire des années à venir. Il est très peu probable que les répliques cessent complètement au cours du mois prochain.

Scénario 1 (le plus probable): 75% au cours des 30 prochains jours

Le scénario le plus probable est que les répliques continueront de diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans autre tremblement de terre de taille similaire au M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire inférieur à M 6,0). Certaines de ces répliques de taille moyenne (M 5.0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier dans les structures faibles. Des tremblements de terre de moindre ampleur (M 3.0+), lorsqu’ils sont à faible profondeur, peuvent être ressentis par des personnes proches des épicentres.

Deuxième scénario (moins probable): 22% au cours des 30 prochains jours

Un scénario moins probable est un tremblement de terre de taille similaire à l’événement M 6.4. C’est ce qu’on appelle un «doublet»: lorsque deux grands tremblements de terre de taille similaire se produisent étroitement dans le temps et l’emplacement. Ce tremblement de terre pourrait causer des dommages supplémentaires dans la même région et augmenter le nombre de répliques.

Troisième scénario (le moins probable): 3% au cours des 30 prochains jours

Un scénario beaucoup moins probable que les deux scénarios précédents est que les tremblements de terre récents pourraient déclencher un tremblement de terre beaucoup plus important que le M 6,4 survenu le 7 janvier 2020 (c’est-à-dire M 7,0 et plus). Bien qu’il s’agisse d’une faible probabilité, si un tel tremblement de terre devait se produire, il aurait de graves répercussions sur les communautés voisines. Ce séisme de taille déclencherait également sa propre séquence de répliques, de sorte que le taux de petits tremblements de terre modérés augmenterait à nouveau.

Mise à jour de l’après-midi du 10 janvier

stations sismiques

Photo (L-R) Jose Cancel de Puerto Rico Seismic Network (PRSN), Alena Leeds de USGS et Javier Santiago de PRSN installent un sismomètre temporaire à Sabana Yeguas dans le sud-ouest de Porto Rico le 10 janvier 2020.

(Crédit: Thomas Pratt, USGS. Domaine public.)

Recherche en cours

Des experts de l’USGS et du Puerto Rico Seismic Network (PRSN) sont sur le terrain aujourd’hui près de la côte sud de Porto Rico, travaillant rapidement pour installer six ensembles de sismomètres qui aideront les sismologues à mieux surveiller les tremblements de terre, à documenter la force des secousses du sol, à estimer les dommages potentiels du tremblement de terre et prévoir des répliques. Les sismomètres – à énergie solaire et prêts à voyager dans des kits de la taille d’une valise – ont été envoyés par le laboratoire sismologique d’Albuquerque de l’USGS à Porto Rico le 7 janvier, le même jour qu’un tremblement de terre de magnitude 6,4 a frappé la partie sud-ouest de l’île, provoquant dommages importants.

Les sismomètres temporaires complèteront les informations sur les mouvements de la terre en temps réel déjà collectées par le PRSN, une gamme permanente d’instruments à Porto Rico et dans les îles Vierges. L’USGS s’associe au PRSN et au programme Puerto Rico Strong Motion de l’Université de Porto Rico Mayaguez pour collecter des données sismiques et surveiller les tremblements de terre dans la région.

Aftershock Forecast

Les prévisions pour le 10 janvier indiquent que la probabilité de répliques de grande ampleur continue de diminuer à mesure que nous nous éloignons du tremblement de terre du 7 janvier 2020, M 6,4. Au cours des 7 prochains jours, il n’y a désormais que 3% de chances d’une ou plusieurs répliques supérieures à M 6,4. Cependant, il y a toujours une forte probabilité de répliques de M 3.0+ dans la semaine à venir; ces tremblements M 3.0+ peuvent être ressentis près des épicentres. Le taux de répliques continuera de baisser avec le temps. Une réplique importante ou une nouvelle secousse principale augmenterait encore une fois la fréquence et l’ampleur des répliques.

Depuis le début de cette série d’événements en décembre 2019, plus de 139 tremblements de terre M 3.0+ se sont produits dans cette région, dont six M 5.0+, dont le plus grand événement M 6.4.

Cette séquence de tremblement de terre est conforme aux attentes de sismicité dans la région. Historiquement, la région a connu une sismicité modérée, mais Porto Rico est on s’attend à de grands tremblements de terre naturellement actifs et peu fréquents. Avant cette séquence, au cours des 50 dernières années et à moins de 50 km de l’épicentre du séisme de M 6,4, il y a eu 10 tremblements de terre de M 4,0+. La sismicité historique dans la région peut être recherchée ici.

Consultez les prévisions de réplique de l’USGS ici.

Séismes de relations publiques

La figure ci-dessus montre la distribution de la sismicité au sud-ouest de Porto Rico en décembre 2019 et janvier 2020. Les symboles de tremblement de terre sont dimensionnés en magnitude et colorés en fonction de l’heure du tremblement de terre par rapport au 28 décembre 2019.

(Domaine public.)

Mise à jour de l’après-midi du 9 janvier

Les tremblements de terre destructeurs, comme ceux de Porto Rico, peuvent être troublants, destructeurs et souvent tragiques pour les communautés qu’ils affectent. C’est pourquoi l’USGS continue de travailler avec diligence pour améliorer la sécurité publique en fournissant aux intervenants d’urgence et à d’autres les ressources scientifiques dont ils ont besoin pour mieux répondre aux dangers continus.

Voici les dernières prévisions de réplique pour le M 6.4 qui ont eu lieu le 7 janvier 2020.

À propos des scénarios de réplique

Sur la base de nos prévisions de répliques, l’USGS a modélisé trois scénarios possibles pour cette séquence de tremblements de terre au fur et à mesure de son évolution au cours du mois prochain. These scenarios represent what could happen from January 9 to February 9, 2020. Only one of these scenarios will occur. The earthquakes in these scenarios would occur in the areas near where aftershocks are happening now. Regardless of scenario, earthquakes will continue to occur for days, months, or potentially years to come. It is very unlikely the aftershocks will cease completely within the next month.

Scenario One (most likely):  84 percent within the next 30 days

The most likely scenario is that aftershocks will continue to decrease in frequency over the next 30 days, with no further earthquakes similarly sized to the M 6.4 that occurred on Jan. 7, 2020 (i.e., will be less than M 6.0). Some of these moderately sized aftershocks (M 5.0+) may cause localized damage, particularly in weak structures. Smaller magnitude earthquakes (M 3.0+), when at shallow depth, may be felt by people close to the epicenters.

Scenario Two (less likely): 14 percent within the next 30 days

A less likely scenario is an earthquake occurring of similar size as the M 6.4 event. This is called a “doublet”: when two large earthquakes of similar size occur closely in time and location. This earthquake could cause additional damage in the same region and increases the number of aftershocks.

Scenario Three (least likely):  2 percent within the next 30 days

A much less likely scenario than the previous two scenarios is that recent earthquakes could trigger an earthquake significantly larger than the M 6.4 that occurred Jan. 7, 2020 (i.e., M 7.0 and above). While this is a small probability, if such an earthquake were to occur, it would have serious impacts on communities nearby. This sized earthquake would also trigger its own aftershock sequence, so the rate of small and moderate earthquakes would increase again.

Afternoon Update on January 8

relative seismicity

Timeline of recent earthquake sequence in Puerto Rico during December 2019 (weeks 49-52) and early January 2020 (weeks 1-2). Each symbol represents an earthquake sized by magnitude.

(Public domain.)

Aftershock Forecast

Today’s forecast [as of 03:24:26 EST] estimates that over the next 1 Week there is a 4 percent chance of one or more aftershocks that are larger than magnitude 6.4. It is highly likely that there will be many smaller earthquakes (M>3) over the next 1 Week. Magnitude 3 and above events are large enough to be felt near the epicenter. The rate of aftershocks will decline over time, but a large aftershock can increase the numbers again, temporarily.

Our forecasts change as time passes due to decline in the frequency of aftershocks, larger aftershocks that may trigger further earthquakes, and changes in forecast modeling based on the data collected for this earthquake sequence.

Afternoon Update on January 7

The USGS National Earthquake Information Center is preparing to deploy six portable seismometers to Puerto Rico to supplement the seismometers already part of the Puerto Rico Seismic Network. These seismometers, which will be used to help better monitor earthquakes in this area, may be operational by the end of this week. Observations from seismic monitoring equipment will improve our ability to characterize and forecast earthquakes which will help protect lives and property. USGS works in partnership with the PRSN and the Puerto Rico Strong Motion Program at University of Puerto Rico Mayaguez to collect seismic data and monitor earthquakes in the region.

« After the devastating Hurricane Maria occurred in Puerto Rico, the federal government invested in rebuilding damaged seismic stations in the region, » said USGS Director Jim Reilly. “These stations have made it possible for the USGS and our partners at the Puerto Rico Seismic Network to provide more accurate and rapid information about the earthquakes and their possible impacts along with better forecasts of potentially damaging aftershocks.”

Since the M 4.7 event on December 28, 2019, over 500 M 2+ earthquakes have occurred in this region (as of 2PM EST, 01/07/20), 32 of which were M 4+, including the January 6th M 5.8 and the M 6.4 event on January 7th and its aftershocks.

Aftershock Forecast

Earthquake forecasts are created using a statistical analysis based on past earthquakes and are presented in terms of probabilities of earthquakes of a given size occurring. The current forecast, issued at 15:24 eastern on Jan 7, 2020, estimates that over the next 1 Week there is a 7 percent chance of one or more aftershocks that are larger than magnitude 6.4. It is highly likely that there will be many smaller earthquakes (M>3) over the next 1 Week. Magnitude 3 and above events are large enough to be felt near the epicenter. The rate of aftershocks will decline over time, but a large aftershock can increase the numbers again, temporarily. This forecast may change as the earthquake sequence continues to develop.

Portable Seismic Station

Two portable sensors: a strong motion sensor (to record strong shaking that can be felt) and a broadband sensor (to record weak motion for detecting small earthquakes) buried into the ground to detect earthquakes. These stations can be quickly deployed and send real-time data back to the USGS via cellular telemetry immediately after they are installed. This photo was taken in Ridgecrest, CA.

(Public domain.)

Seismicity and seismic monitoring stations

The map above shows seismicity (orange circles) and seismic monitoring stations (triangles). Seismic stations that have been recently upgraded are emphasized in red.

(Public domain.)

Morning Update on January 7

On Jan. 7, a magnitude 6.4 earthquake struck the region at 4:24 am local time (08:24:26 UTC). Significant damage is possible. Over the past several weeks, hundreds of small earthquakes have occurred in the Puerto Rico region, beginning in earnest with a M 4.7 earthquake late on December 28 and a M 5.0 event a few hours.

The magnitude 6.4 earthquake was widely felt. According to ShakeMap, strong to very strong shaking occurred across parts of Southern Puerto Rico closest to the event and moderate shaking occurred across the rest of the island. The NOAA Tsunami Warning System states no tsunami warning or advisory. The USGS summary page on this earthquake includes an aftershock forecast. Aftershocks will continue near the mainshock.

Over the past several weeks, hundreds of small earthquakes have occurred in this same region, beginning in earnest with a M 4.7 earthquake late on December 28 and a M 5.0 event a few hours later. Since the M 4.7 event, over 400 M 2+ earthquakes have occurred in this region, ten of which were M 4+, including today’s M 6.4 event and yesterday’s 5.8 quake. The preliminary location of today’s 6.4 earthquake is within about 7.5 miles (12 km) of the January 6, 2020, M 5.8 earthquake. The proximity of these events to Puerto Rico, and their shallow depth, mean that dozens of these events have been felt on land, though with the exception of the latest two earthquakes, the M 6.4 and the M 5.8, none are likely to have caused significant damage.

The January 6 and 7, 2020, M 5.8 and M 6.4 earthquakes offshore of southwest Puerto Rico occurred as the result of oblique strike slip faulting at shallow depth. At the location of this event, the North America plate converges with the Caribbean plate at a rate of about 20 mm/yr towards the west-southwest. The location and style of faulting for the event is consistent with an intraplate tectonic setting within the upper crust of the Caribbean plate, rather than on the plate boundary between the two plates.

Topography and bathymetry map of the Northeastern Caribbean.

Fault traces are shown as lines with the following descriptions: barbed=thrust fault; solid=strike-slip fault with arrows showing relative direction of motion; black and white=normal fault. Faults outlined in red have a potential to generate a large earthquake. The arrow at the top right corner shows the direction of the North American plate motion relative to the Caribbean plate. All red stars with a date before the 20th century show the intensity center (MI) for that earthquake. The red star with a red ellipse shows the general location of several 17th century earthquakes with sparse felt data. Stars with 20th and 21st century years are earthquake epicenters located using instrument data. Years in boxes next to red outlines are reoccurrence rates. Red question marks indicate unknown reoccurrence rates for those respective faults. Those parts of the subduction zone not outlined by red are not expected to generate large earthquakes

(Public domain.)

Tectonics in Puerto Rico are dominated by the convergence between the North America and Caribbean plates, with the island being squeezed between the two. To the north of Puerto Rico, North America subducts beneath the Caribbean plate along the Puerto Rico trench. To the south of the island, and south of today’s earthquake, Caribbean plate upper crust subducts beneath Puerto Rico at the Muertos Trough. The January 6 earthquake, and other recent nearby events, are occurring in the offshore deformation zone bound by the Punta Montalva Fault on land and the Guayanilla Canyon offshore.

Visit the USGS event page for more information. For estimates of casualties and damage, visit the USGS Prompt Assessment of Global Earthquakes for Response (PAGER) website. If you felt any of these earthquakes, report your experience on the “USGS Did You Feel It?” website for this event.

USGS scientists expect that this event will trigger aftershocks, but these will decrease in frequency over time. You can view the aftershock forecast here.

The USGS operates a 24/7 National Earthquake Information Center in Colorado that can be reached for more information at 303-273-8500. Learn more about the USGS Earthquake Hazards Program.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *