Theo brille chez le co-leader de Milan


Theo Hernández a trouvé sa place. Après une année formidable à Vitoria et après n’avoir pas atteint son niveau au Real Madrid, il semble s’être intégré à San Siro. Après une première année au cours de laquelle il a terminé comme l’une des défenses qui a généré le plus de buts en Europe avec 12 (sept marqués et cinq donnés à ses coéquipiers) et parmi les meilleurs de Serie A, Marseille affronte sa saison de confirmation et cela n’a rien commencé de mal.

L’ailier est l’un des membres «  d’âge moyen  » de ce Baby Milan qui montre des moyens co-leader du football italien avec Atalanta. Trois matchs, trois victoires, sept buts en faveur et aucun contre. Tout en se qualifiant pour la Ligue Europa, ils ont réussi jeudi dernier après une séance de tirs au but virale contre Rio Ave.

Contre Spezia, Théo n’a à aucun moment abaissé le piston et a également travaillé, cherché et trouvé le prix de but. Le Français s’est lancé pour faire pression sur Kevin Agudelo, qui l’a perdu au milieu, et s’est envolé vers le but de Rafael, qu’il a battu d’un tir intérieur parfaitement ajusté au long poteau. Ses bonnes performances en attaque et en défense (trois interceptions), ont fait de lui l’un des joueurs du match pour la presse italienne.

Bouclier / drapeau de Milan

Ce qui a fait sensation la saison dernière commence à devenir une réalité remarquable avec le début de cette saison 20/21. Au sommet juste avant la pause de l’équipe nationale, Milan fait face à un calendrier difficile à son retour avec le derby contre l’Inter, le match suivant contre la Roma et deux matches de Ligue Europa contre le Celtic et le Sparta Prague. Plusieurs enjeux qui mettront à l’épreuve la grande forme de l’équipe rossonero et aussi le côté.

Voisins et rivaux, encore une fois

Lors du prochain derby à Milan, il y aura deux anciens coéquipiers qui ont vécu une situation similaire au Real Madrid et atteignent leur meilleur niveau en Lombardie. Nous parlons de Theo lui-même et d’Achraf Hakimi. Pendant leur passage au Bernabéu, aucun d’eux n’a convaincu Zidane et après avoir quitté la Castellana, bien qu’il existe des options de rachat, ils sont devenus deux des meilleurs arrières latéraux offensifs d’Europe. Le Marocain l’a fait à Dortmund et le fait maintenant en 3-5-2 de Conte. Du groupe, il a déjà un but et deux passes décisives en trois matchs.

Des deux côtés, désormais voisins et rivaux comme dans leurs étapes dans les carrières du Real Madrid et de l’Atlético, Ils s’affronteront le 17 dans un derby lombard qui sera suivi de près depuis la capitale espagnole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *