Un brillant Barcelone soumet la Juventus à Turin avec des buts de Dembelé et Messi


Quatre jours après la dure défaite du classique, le Barcelone de Koeman se débarrasser de tous les doutes en offrant sa version la plus sérieuse et la plus convaincante à Turin, où il a assez remporté une Juventus qui a raté Cristiano et qui s’est heurtée au VAR.

Koeman a d’abord opté pour Griezmann, Pedri, Dembelé et Messi. Un pari qui s’est bien passé pour l’entraîneur néerlandais. Les quatre joueurs se sont associés, ont joué à grande vitesse et ont déchaîné la défense de la Juventus, loin de leur meilleure forme.

Mais la vérité est que el Barcelone a offert quelque chose qui ne s’est pas montré depuis longtemps: verticalité et vitesse. Dans les deux premières minutes, il a réussi à marquer. D’abord dans une erreur grossière de la défense locale, dont Messi n’a pas profité, puis à travers Griezmann, qui a écrasé une chaussure au poste de Szczesny.

Dembelé, un acteur différent plein de qualité

C’était juste un avertissement de ce qui allait arriver. Pedri et Dembelé Ils ont donné à l’équipe du Barça une vitesse et une verticalité qui ont fait sauter la défense de la Juventine dans les airs. Seul Morata a remis en question la domination de Barcelone, mais VAR l’a privé du but à trois reprises, la dernière par millimètres.

Dembelé C’était l’une des grandes nouvelles de la soirée pour les fans de Barcelone. L’ailier français a été très actif, s’est bien associé et a ouvert le score d’un tir de face. Si les blessures le respectent, il doit être l’un des piliers du Barcelone présent et futur.

L’autre grande nouvelle était Pedri. Le garçon a montré une présure et une confiance en soi inappropriées pour son âge et sur une scène comme la Juventus Stadium. Grands mots.

Une victoire qui met la passe de Barcelone au deuxième tour sur la bonne voie

La troisième grande nouvelle était que Enfin, Griezmann et Messi semblaient se comprendre. Le Français a beaucoup de qualité, mais depuis son arrivée au Camp Nou, il est l’ombre du joueur qui a étonné l’Atlético. Nous verrons si la formule de Koeman consistant à lui donner le banc en quelques matchs a enfin réveillé le Petit Prince.

Oui Messi a également fait un excellent match. Pas tant dans la définition, on lui rappelle des nuits bien meilleures, mais aussi dans son attitude. Celui de Rosario a été actif pendant les 90 minutes et a mené son équipe contre la Juventus.

Bonne nouvelle pour Koeman, qui semble également avoir un banc. L’entrée de Ansu Fati il a fini par décider du match pour Barcelone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *