Une irresponsabilité qui peut nous coûter cher


OUUne folie, avec le patronage de l’autorité, a violé la règle d’or de la prévention dans la lutte contre le coronavirus à Puerto Plata, ce dimanche, en permettant à une foule de fans d’un faux prophète du salut de se mobiliser librement dans ses rues contournant l’ordre de l’éloignement social.

Une aventure qui peut nous coûter très cher dans l’effort, encore naissant, de contenir la propagation du virus dans une ville avec près de 200 personnes infectées et 13 décès, obligé impérativement de respecter les mesures de contrôle que le protocole mondial envoie sous cette pandémie.

La permissivité et la dispersion des autorités nationales et municipales de Puerto Plata à tolérer un tel assouplissement constituent non seulement un acte suprême d’irresponsabilité partagée, mais une moquerie du reste des citoyens qui ont accepté le sacrifice de ces restrictions.

Le simple fait que le faux messie et ses fans aient produit la procession accompagnée de véhicules de la police, du système d’urgence 911, du service de la circulation et des transports et de la mairie locale, met franchement une marque d’incohérence dans cette lutte. inadmissible.

Il ignore la gravité de tous les avertissements et prévisions scientifiques qui s’accordent à dire qu’en ce moment et pendant le reste de l’année, la pandémie fera des ravages si les mesures de prévention sont assouplies, car une « deuxième vague » n’est pas exclue. en été.

En permettant cette mobilisation inhabituelle de personnes pouvant être sources de contagion, de retour à Puerto Plata ou dans n’importe quelle ville du pays, toutes menacées de transmission communautaire, nous envoyons un mauvais signal d’indiscipline et de résistance à l’éloignement social.

Cela conduit, comme cela se produit déjà, à la perception répandue que le pire est passé, et c’est pourquoi les pressions des secteurs commerciaux, en particulier des petites et moyennes entreprises, se sont intensifiées pour leur permettre de rouvrir leur opérations.

Les voitures et les minibus du concho sont revenus circuler sur la voie publique, plusieurs commerces ont ouvert au-dessus de l’ordre d’autorité et beaucoup de gens ont décidé de sortir dans la rue pour vivre une vie normale, inconscients des énormes dangers qui nous guettent.

Nous exigeons la fermeté des autorités qui dirigent la lutte contre Covid-19 dans ce cas et dans tous les cas similaires, et nous appelons les gouvernements locaux et les représentants de l’usine à unir leurs activités et leurs responsabilités dans la bonne direction pour combattre la pandémie, la grand ennemi de la vie et de la santé de tous les Dominicains, et ne pas permettre une autre erreur comme celle de Puerto Plata.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *